L’ÉCLATE À IBIZA

Publié le

Auteur : Cyclamen
issu du Forum du site: http://www.all-ibiza.com
       
   
"A Ibiza, il y en a qui s'éclatent la tête avec des choses hard... que ce soit l'extasy ou les parties sado-maso (surtout les Anglais et les ados)...
Il y a ceux qui s'éclatent le mental avec du hash ou des champignons hallucinogènes, et qui sont de véritables zombies qui ne vous reconnaissent pas le lendemain (surtout certains de la jet set française !)...
Il y a ceux qui s'éclatent le coeur sentimental (surtout les Italiens), en croyant qu'ils vont trouver l'âme soeur dans les discothèques (ils éclatent en sanglots aussi, de temps en temps, le matin sur les plages  !)...
Il y a ceux qui cherchent à s'éclater le clitoris ou les testicules (surtout les Anglais ou Allemands riches avec yachts au port): il leur faut, la plupart du temps, payer des femmes ou des hommes dont c'est la "profession", car la promiscuité et la facilité sexuelles ne sont plus du tout ce qu'elles furent il y a 20 ans ! Il suffit de lire les 2 pages d'annonces "sexuelles" sur les deux journeaux (impensable en France... et preuve que ça drague très difficilement !)...
Il y en a qui s'éclatent les limites en rencontrant beaucoup de monde, ailleurs que dans les discothéques où les contacts sont très superficiels ou que sur les plages où le silence est souvent de rigueur ! !! Ils vont au Centre écologique rencontrer des "intellectuels" opératifs ou des artistes au "flea" et "hippy markets " de San Jordi ou des Dhalias...
Il y a ceux qui s'éclatent les tympans au Km 5 (ça a pu changer depuis la dernière fois !)...
Il y a ceux qui tentent de s'éclater le chakra inférieur jusqu'à celui de la Couronne via les méditations, yoga, trips chamanistes et tantriques dans les divers lieux plus ou moins "secrets" faits pour cela...
Il y a ceux qui s'éclatent le moi-je en dansant jusqu'à s'oublier ! Il y a ceux qui s'éclatent le "haut intellect" hors de l'égo-trip habituel en lisant et en se reposant...
Il y a ceux qui (à suivre!)

S'éclater (chapitre 2 !)

Il y a ceux qui s'éclatent la tête et le reste dans leur voiture, sur "la route de la mort", entre Ibiza-vile et San Antonio, ou en tombant de leur balcon ou du haut d'une falaise (voir la presse de ces derniers temps!)...
Il y a ceux qui s'éclatent les limites en cessant d'être petits bourgeois BCBG ou mec/nana normal(e), en vivant ce que Ibiza permet de vivre et qui ne se trouve nulle part ailleurs dans le monde, à ma connaissance de grande voyageuse: les "miracles"continuels des rencontres inimaginables ou des événements extra-ordinaires.... qui font que l'on nomme l'île "a magic island".
Mais de ceci, on ne peut pas parler en dix lignes, on risque de ne pas être cru... et cela n'est concevable (et coutumier) que de ceux qui "entrent"dans l'Energie de l'Ile (de l'Ile, pas des touristes ou autres visiteurs)...
Vous comprenez pourquoi je vous demandais quelle était VOTRE façon de vous éclater ? Je ne suis pas sûr, bien entendu, devant toutes ces possibilités, que nous ayons la même définition, mais je peux l'espérer...
et vous dire alors "hasta pronto"... Sinon : happy days !"

Commenter cet article